NE EN FRANCE EN 1991
Autodidacte, j’ai commencé à colorier avant de savoir dessiner. Contrairement aux apparences trompeuses de mes œuvres, je ne suis pas un fou de couleurs. Je préfère jeter des traits et faire naître des personnages, créer des scènes de vie. J’ai longtemps oublié cet art. A la suite des attentats de Charlie Hebdo, je me suis saisi d’un crayon comme une arme et dessiner à outrance toutes mes émotions.
L’art est un exutoire.
Après chaque attaque terroriste est né un tableau. La collection “Suite Tragique” remplace mes mots, pansent mes maux et me donne envie de procurer d’autres sentiments, de partager mes peines.
Je change constamment de styles, de matières (huile, acrylique, pastel). Je bascule du noir au blanc à la couleur.

Il suffit de croiser la bonne personne pour se révéler totalement, pour se découvrir véritablement. “Muse” m’a offert ma première exposition dans une galerie et m’a insufflé un élan dans le monde de l’art. Exposé à Londres en début d’année, Rome durant six mois, je continue mon voyage à Tokyo l’année prochaine.